skip to Main Content

Fibre optique; l’horizon se rapproche ???

Le Télégramme le 19 10 2017

La fibre optique installée dans toute la ville en 2020. C’est ce qu’a annoncé hier, Alain Capp, d’Orange. Un déploiement qui a pris du retard et dont les dernières évolutions seront évoquées au cours d’une prochaine réunion publique.

« L’ensemble de la ville devrait être raccordé au très haut débit mi-2020 », assure Alain Capp, d’Orange, directeur des relations avec les collectivités locales pour le Finistère et les Côtes-d’Armor. Un raccordement entièrement opéré sur les fonds propres de l’opérateur historique. En attendant, le déploiement de la fibre optique dans la Ville bleue a pris du retard. Lors de la réunion publique du 13 décembre dernier, le délai annoncé pour le raccordement des 4.200 logements du lot nº1 (Le Cabellou et Lanriec) était de huit mois, soit une livraison prévue en septembre dernier maximum. Mais aujourd’hui, seuls 1.827 sont éligibles au très haut débit (THD). « La totalité du secteur est fibrée, la capillarité est terminée et les boîtiers sont installés, mais tous ne sont pas encore en fonctionnement », explique Alain Capp. Un retard dû, en partie, aux difficultés rencontrées dans une zone où les câbles ne sont pas enfouis mais majoritairement aériens. « Il a fallu vérifier que les poteaux d’Enedis puissent les supporter, attendre l’élagage des arbres, les autorisations de voirie mais aussi celles des propriétaires privés ou des bailleurs publics… », poursuit l’intermédiaire entre Orange et les collectivités.

Encore six mois pour Le Cabellou
Au Cabellou, parent pauvre de la commune, question débit où les habitants sont toujours limités à 2Mb/s, on s’interroge.

L’un d’eux ne comprend pas pourquoi, alors qu’un boîtier de raccordement est installé depuis un certain temps sur le poteau en face de chez lui, ne peut toujours pas souscrire à l’offre THD. « Une fois le boîtier installé, il y a un délai de jachère d’un mois plus un délai qui correspond au traitement et à la vérification du dossier pour s’assurer que les travaux sont cohérents et que chaque logement est bien numéroté », poursuit Alain Capp. « Maintenant que tout est installé, le raccordement devrait accélérer ». Le taux moyen de 200 logements raccordés par mois jusqu’en septembre dernier, doit passer à 350/400 prises par mois. L’ensemble du quartier devrait donc être éligible dans un peu moins de six mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top